Vamos a Mexico (parte 4)

Nous revoilà !

Nous vous avions laisses sur les images de nos premières plongées sur les sites de l’île de Cozumel, apres deux nouvelles journées sous l’eau nous ne résistons pas a l’envie de partager ces moments forts.

La journée de samedi s’est déroulee sur le site de Puerto Morelos ou un navire de guerre de la marine mexicaine a volontairement été coule pour créer une épave pour les plongeurs. 23 ans plus tard, on est heureux de constater que la faune s’y sent désormais chez elle, a l’image de ces sublimes raies aigle qui semblent voler autour du vaisseau et qui ne nous ont pas quittes de la plongée:

Aujourd’hui dimanche, changement de décors, on part quelques kilomètres au sud de Playa Del Carmen pour nous enfoncer dans la jungle a la découverte du cœur des cenotes.

DCIM102GOPROG0776762.

Grace a Louis, notre moniteur de plongée super cale en géologie nous en avons appris plus sur la formation de ces trous et galeries emblématiques du Yucatán.

DCIM100GOPROG0215076.

En synthèse, la péninsule du Yucatán est une formation calcaire, c’est a dire qu’elle est le résultat de millions d’années d’accumulation de fossiles de coraux notamment. Le calcaire étant une roche particulièrement poreuse, elle est très sensible a l’érosion. Les fortes variations du niveau des eaux qu’a connues la terre au cours de ses derniers cycles ont donc entraîné la création de nombreuses galeries dans cette masse calcaire.

DCIM103GOPROG1238155.

Dans la plupart des zones calcaires du globe ces galeries restent souterraines, et ne comportent pas comme ici de larges ouvertures vers la surface:

DCIM100GOPROG0164923.

En fait, c est l’impact d’une météorite sur la péninsule il y a très longtemps de ça (la même qui aurait engendre/participe a l’extinction des dinosaures) qui aurait sensibilise fortement la couche calcaire au Yucatán et entraîné des effondrements créant des ouvertures sur les galeries.

Autre spécificité de ces sites, deux types d’eau s’écoulent au fond de ces galeries: une eau douce en surface et une eau salée provenant de la mer a partir d’une dizaine de mètres de profondeur. Ces eaux étant de densités différentes, elles ne se mélangent pas et créent deux blocs distincts séparés par une halocline.  Concrètement, on a l’impression de voir deux couches d’eaux a des températures sensiblement différentes séparées par une zone de flou, c’est difficile a expliquer mais c’est ce qui apparaît sur cette vidéo:

Autre point intéressant dans ce genre de plongées, c’est que ces galeries permettent de passer d’un cenote a un autre, on appelle alors ces cenotes connectes les uns aux autres des systèmes. Lors de notre deuxième plongée au sein du  système  Taj Maha, le réseau de galerie nous a permis de passer par pas moins de 3 cenotes différents au cours d’une meme exploration. 

Pour nous, ces plongées ‘cavernes’ étaient une grande première et une superbe surprise. Elles sont toutefois a distinguer des plongées dites ‘speleo’ car au cours de nos explorations nous étions toujours a moins de 50 m d’un accès a la surface et les galeries n’étaient jamais très étroites.

Une superbe aventure en somme dont voici quelques vidéos:

Nous n’avons pas encore pu plonger avec les requins faute d’une météo favorable et attendons demain après-midi pour une ultime tentative… on croise fort les doigts !

Muchos besos

Galerie des photos de nos plongées en cenotes:

4. Plongées Cozumel/Puerto Morelos

5. Plongées en cenotes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *