Pura Vida (épisode 2)

Hola everybody ! (mélanger espagnol et anglais fait en ce moment partie de notre quotidien)

Suite de notre escapade au nord-est du Volcan Poas dans la ville de « La Fortuna » située au pied du volcan Arenal. Au programme de ce 2ème jour de visite : l’ascension del Cerro Chato, un volcan éteint dont le cratère forme aujourd’hui un lac juste en dessous du Volcan Arenal.

Nous étions prévenus à la fois par différents blogs de voyageurs et les locaux que ça allait être compliqué : nous n’avons pas été déçus !

Ce trail est d’ailleurs officiellement fermé, mais comme nous l’a indiqué le réceptionniste de notre hôtel : « tout le monde le fait, alors – just do it ». Ce dernier nous a gentiment fait un plan chronométré: 1h pour se rendre au panneau indiquant le début du trail, puis 1h pour atteindre le sommet puis 2h pour revenir à l’hôtel.

Voici NOTRE version chronométrée :

7h-8h : engloutissement d’un très copieux double petit déjeuner à l’hôtel

8h-9h30 : suspens, il pleut…

9h30 : légère accalmie, malgré un brouillard épais autour du Cerro Chato, notre petite expérience de la veille au Volcan Poas titille notre envie de tenter le coup : c’est parti !

9h45 : nous sommes en sueurs

10h10 : nous arrivons au panneau d’interdiction accompagné de barbelés. 20 minutes d’avance sur le planning annoncé, on se sent pousser des ailes.

10h30 : on rigole moins, le temps n’a pas changé et le sentier n’a rien d’un sentier. Il s’agit en fait de crevasses formées par l’écoulement d’eau provenant du sommet, on comprend alors que notre corps tout entier (bras compris) va être mobilisé pour arriver en haut.

10h40 : rencontre de Shanon et Steve, deux canadiens sur la descente qui abandonnent. On discute 2 minutes et on se dit qu’à 4 on peut le faire.

10h50 : on croise un surhomme qui fait la même ascension que nous mais en courant, sans commentaires.

11h15 (les canadiens nous ralentissent :D) : le sommet est atteint. Suivant la description de notre réceptionniste, on pense alors être alors à la moitié du trail. Que neni ! nous parcourons la crête afin de trouver l’accès à la « Laguna » (le lac). 15 minutes de marche ensemble à la recherche du sentier y menant… rien ! On décide alors de rebrousser chemin pour ne pas se perdre.

11h25 : toujours sur la crête, on croise un groupe de 6 jeunes (espagnols, argentins, allemands et français) qui vont au Lac. 10 c’est mieux que 4, on y retourne, en plus de ça le brouillard se dissipe. D’autant qu’ils nous indiquent que la description de notre réceptionniste était incomplète, une fois au sommet il reste 40 minutes pour rejoindre le cratère… Courage !

12h : Enfin nous y sommes ! Baignade dans le cratère pour Marius (l’eau est bonne).

13h : On décider de rentrer. Initiation à l’escalade :

13h45 : Retour au sommet, congratulation générale ! on entame la descente périlleuse, pour simplifier les choses la pluie nous accompagne :

15h15 : on est en bas ! photo de groupe pour immortaliser ce qui aura été pour tous une folle mais géniale randonnée.

En prime, une vue dégagée sur le volcan Arenal s’offre à nous, comme quoi la chance sourit aux audacieux :

On rentre se doucher à notre AirBnB du jour, avec sur le trajet un dernier regard sur le volcan Arenal. Ce soir on retourne en ville boire quelques cocktails bien mérités avec nos amis du jour.

Lien vers toutes les photos de la Galerie:

3 commentaires

  1. Bravo pour la montée périlleuse.Les nouveaux amis ont l’air sympas.
    Le sac à l’air de tenir bon malgré la pluie.
    Bonne continuation
    Bisous
    Mamie

  2. Le sac est parfait 😊.

    Bisous

  3. C’était un plaisir de partager ce moment avec vous ! 😉

    Pura vida !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *