Prego, Danke, Schnaps !

Changement de décor, changement de vêtements, et un peu de langue : ici, vers Toblach (ou Dobbiaco), près de la frontière autrichienne, l’italien et l’autrichien se côtoient .

Au programme de ce lundi, nous devions explorer le site des Tre Cime en via ferrata avec un guide : finalement à cause de la neige tombée la nuit passée, nous avons du renoncer au guide qui nous a gentiment laissé une partie du matériel: bonnet, gants, gourde d’eau chaude et k way de chevilles pour faire cette randonnée en version pédestre.

Attention alerte, cette randonnée rentre dans notre top ! Du coup, on met le paquet sur les photos dans cet article. Sur la route, quelques premiers lacs fumants au pied des montagnes enneigées, on est rassurés car on voit que la météo de la journée sera bonne:

Hors saison, le critère météo est particulièrement important pour nous: on essaie d’organiser notre voyage de manière à privilégier les prévisions clémentes pour les sorties natures (« excuse nous Vérone, on t’a préféré la montage »).

Que dire… dès qu’on arrive sur site, c’est grandiose :

L’objectif du jour: faire le grand tour des Tre Cime, ces trois pics rocheux:

Sur les approximativement 15/20 km de marche du jour, nous avons adoré… l’immensité du site…

… les contrastes de couleurs et des ambiances:

… les lacs d’altitude avec la vue derrière (parfait endroit pour entamer les sandwiches):

… et enfin les crêtes rocheuses qu’on a pu gravir:

Journée splendide donc, et tout ça, sans dépenser un sous ! En effet, nous nous sommes dispensés du péage de 30€ pour l’entrée en voiture car il fallait attendre (sans savoir combien de temps) d’être surs que l’ascension n’était pas dangereuse à cause du gel connu dans la nuit. Complément impatients, et ne voulant surtout pas prendre le risque de louper le site, nous partons à pied (+3 heures de rando sur la journée). Chanceux que nous sommes, tant à l’aller qu’au retour, au bout d’une demi heure de marche maximum des âmes charitables nous ont pris en stop !

Mais attention, ne soyez pas mauvaises langues, nous ne sommes pas complètement des pinces puisque nous avons dès notre retour à Toblach, décidés de réinvestir les fameux 30€ dans l’économie locale à base de Pâtes, de Beignets aux Pommes et de Schnaps 😀

Avant ce restaurant, nous avions également profité du temps qu’il nous restait pour faire une sieste bien méritée (et oui, on se lève tous les jours à 7h quand même) sous les édredons douillets de l’Hôtel Heidi. Juste après ça, un petit passage au Lac Di Braies, un des plus beaux de cette magnifique région (quel reflet !):

Bises à tous

Lien vers la galerie photos des Dolomites:
http://les-baroudeurs-amateurs.planetexpress.fr/europe/italie/dolomites/

2 commentaires

  1. françoise baron

    brrr ça caille! Mais c’est vraiment splendide. J’imagine, bien sur que vous vous êtiez bien renseignés sur les risques d’avalanche!
    Gros Bisous

  2. Pas de panique, la couche de neige n’était pas bien épaisse.

    Bisous 😙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *