Autunno a Napoli

Nous voici donc à Naples pour deux jours pleins.

Ici comme partout c’est l’automne et avec lui la pluie. Nous devons donc composer avec cette dernière pour planifier nos journées.

Samedi rimait avec éclaircies : du coup on a voulu aller voir le Vésuve. Pour s’y rendre, internet indiquait des bus directs depuis le centre ville. On a attendu, attendu, le bus n’est jamais venu (zaï zaï zaï).

Déçus mais pas abattus on décide de visiter la ville. Mais avant, pause shopping pas loin des galeries pour Marius qui n’avait pas de K-way:

Vous verrez plus loin dans l’article qu’il s’agit de la plus utile acquisition du voyage de Marius

Au hasard des rues on découvre les ruelles pavées du  »quartier espagnol »:

Puis on grimpe pour atteindre le Belvedere San Marino qui domine la ville et nous permet d’avoir ce beau point de vue, (avec le Vésuve qui nous nargue):

On redescend direction le musée archéologique que nous avait conseillé notre guide à Rome. Un étage est entièrement consacré aux mosaïques, gravures et objets de la vie quotidienne issus des fouilles à Pompéi:

guili guili

Dans les autres salles il y a beaucoup de statues dont :

Des très grandes d’hommes tout nus

Des qui mangent des pizzas en buvant de la bière

Des qui matent des fesses devant le Vésuve

Et d’autres qui ont des yeux peints

Ensuite on retourne à notre hôtel bien situé dans le centre animé de Naples

Le lendemain comme on est têtus (trop ?), on retourne à l’arrêt de bus pour le Vésuve où l’on attrape (en lui courant après) un bus de la bonne compagnie. Le chauffeur nous indique que celui qu’on souhaite prendre n’existe plus. Il nous accompagne gentiment au guichet de sa compagnie dans une gare ou l’on nous explique qu’il faut prendre le train pour Pompéi puis une navette sur place qui fait l’aller retour toutes les heures… ah c’est compliqué d’avoir les bonnes informations en Italie du Sud.

Nous arrivons finalement en haut du Vésuve et quand ça veut pas ça veut pas:

Des trombes d’eau nous attendent, un épais nuage nous empêche de voir le cratère et les gestionnaires du parc décident de fermer le site. On y aura cru jusqu’au bout alors que le ciel était clair le matin même.

On retrouve le sourire le soir avec Ricardo, notre maitre des pâtes. Voir article dédié ici:

la-pasta-di-ricardo

La galerie des photos de Naples:

3 commentaires

  1. Ha ça !! C est la vilaine meteo! Heureusement vous aviez tout prévu!!
    Besos
    Catie

  2. Ricardo a l’air super sympa ! Marius a l’air très appliqué et Claire parait comme chez elle dans le restaurant. Bisous et à bientôt !

  3. On l’avait oublié lui, le Dieu Maradonna…
    Heureusement Naples a du charme, même sous la pluie…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *