La pasta di Ricardo

Petite première: un article dédié à la cuisine ! Nous avons profité de notre séjour napolitain (et du mauvais temps de ce dimanche…) pour prendre un cours de cuisine afin de réaliser nos propres pâtes fraiches (tout à la « mano » et donc sans laminoir/machine à pâtes).

Le cadre: on arrive à 16h dans un des plus vieux restaurant du centre de Naples, la Trattoria Medina et sommes accueillis chaleureusement par Ricardo:

Pendant 2h30, on a:

  • préparé nos pâtes en suivant les précieux conseils de Ricardo
  • dégusté des « antipasti » à base de produits locaux (bruschetta avec les tomates locales, croquettes de patates et mozzarella: trop bons !)
  • appris pas mal de choses sur la culture napolitaine (gastronomique et historique avec notamment le fait que les napolitains utilisent toujours quelques expressions françaises (« aller vite vite », « un tire-bouchon »))
  • dégusté nos pâtes agrémentées d’une sauce toute simple mais efficace « tomate + basilic » pour les tagliatelles et « huile d’olive + basilic » pour les raviolis.

Mais sans plus attendre passons à la recette:

  1. Ingrédients pour 2 personnes :

    Pour la pâte:
    250g de farine de blé très fine
    3 oeufs frais à température ambiante
    Huile d’olive (et de coude :D)
    Sel
    Pour la garniture des raviolis:
    Riccota
    Parmesan rappé
    Poivre frais

2. Faire un tas circulaire de farine avec un grand trou au milieu

3. Casser les oeufs au centre du cratère et ajouter une cuillère à soupe d’huile d’olive et une 3 bonnes pincées de sel

4. Battre les oeufs à l’aide d’une fourchette (comme pour une omelette, il faut que ça fasse des bulles)

5. Pousser progressivement des petits tas de farine depuis le sommet du cercle dans les œufs puis mélanger en faisant des grands cercles avec l’index à l’intérieur. Renouveler l’opération jusqu’à ce que le mélange au centre soit de texture crémeuse.

6. Rabattre la farine restante à l’aide des 2 mains vers l’intérieur du cratère pour l’incorporer au mélange « crémeux ». Commencer par le côté haut, puis le côté bas puis la gauche puis la droite jusqu’à obtenir une forme de « pâton ».

7. Ajouter une nouvelle cuillère à soupe d’huile d’olive sur le pâton

8. Pétrir avec force et en utilisant le bas de la pomme de la main le pâton jusqu’à obtention d’une pâte jaune, toujours ferme et qui reprend sa forme de boule lorsqu’on appuie dessus.

9. Enfermer la pâte dans une boule hermétique de papier d’aluminium et laisser reposer au moins 15mn afin qu’elle gagne en élasticité.

10. Appuyer sur la pâte avec ses doigts pour former grossièrement un cercle (un peu comme une petite pizza). Si on a trop de pâtes, on peut couper en plusieurs patôns.

11. Utiliser le rouleau à pâtisserie jusqu’à obtention d’une pâte régulière et fine (on doit pouvoir voir la forme et la couleur de sa main lorsqu’on la passe dessous la pâte).

12. Pour faire des tagliatelles, découper un rectangle, replier un bord sur environ 2 cm, le fariner, puis replier de nouveau se tronçon, le fariner, etc. jusqu’à atteindre le bord. C’est dans ce tronçon final qu’on vient découper les tagliatelles puis les déplier avant de les cuire. Cuisson: 1mn dans l’eau bouillante.

13. Pour faire des raviolis, découper un carré dans la pâte, le replier sur lui même pour obtenir grâce au pliage un trait au milieu du carré. Faire des petits repères au bord de la pâte pour indiquer les limites de chaque ravioli et pour pouvoir bien centrer la garniture. Mettre la garniture (sur des grands raviolis, ne pas oublier d’être généreux :D). Replier la seconde moitié de la pâte sur la garniture. Appuyer avec ses doigts autour des petits dômes de garniture pour chasser l’air. Découper les raviolis puis avec une fourchette trempée dans un peu d’eau, appuyer sur le contour des raviolis pour les fermer. Cuisson : 1mn30 dans l’eau bouillante.

Et bon appétit à tous bien sûr !

7 commentaires

  1. Apres cette recette napolitaine, je n’oserais plus mettre des spaghettis 🙂 A bientôt, il me tarde de gouter ces raviolis faits maison.

  2. Je me sens tout petit et modeste avec mes pâtes 3 minutes mais je me régale comme vous très certainement !En tout cas,très belle opportunité que ce cours de cuisine sans  » cauchemar en cuisine  » !

    Gros bisous 2 fois ( je les ai oubliés au 1er commentaire ) et profitez bien de vos vacances.
    Ciao !

  3. Vivement votre retour pour nous faire goûter vos pâtes!

    Arrivederci

  4. hehe, je vous reconnais bien là. Bonne idée le cours de cuisine! J’espère qu’elles étaient bonnes, car c’est du boulot quand même haha. Merci de partager, bizzzzz

  5. Sébastien Magagnin

    Allez je me lance, photos à l’appui d’ici peu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *